Habillage d’un mur derrière poêle à bois

Auteur:

Categorie :

Dès le choix des matières jusqu’à la technique de pose, l’habillage mural derrière un poêle à bois admet d’innombrables exigences. Pour l’isolation des murs, il même est indispensable d’étudier les raisons sécuritaires, le côté efficace ainsi que les points esthétiques.

Des petits conseils d’experts vous accompagneront pour enfin aboutir à un revêtement digne de vos intérieurs.

Pourquoi isoler le poêle à bois ?

Avant de passer aux détails purement techniques, comprendre la raison de l’habillement est la base du concept. 

Option pratique

En question de praticité, l’habillement mural défend les murs vis-à-vis des fumées et des poussières carbonisées. Normalement, aucune fuite ne doit apparaître avec les poêles en bois, pourtant, des éléments capables de salir les murs peuvent s’immiscer à travers la conduite d’énergie.
Ici, l’habillement aura pour rôle d’accueillir les poussières et de les empêcher de jaunir les murs. 

Option esthétique

Revêtir le mur au dos d’un poêle peut également donner du style, en surplus de l’option protectrice. De multiples options peuvent vous permettre d’ajuster le design de votre intérieur, à travers les habillements muraux. Ici, non seulement la technique optimisera le foyer, mais aussi la satisfaction du regard.

Option sécuritaire

L’installation d’un poêle de chauffage à l’intérieur peut être une option à double tranchant. Elle tempère vos intérieurs, mais un emplacement mal étudié entraîne souvent des incidents. Les énergies produites par les bûches sont la plupart du temps, mal contrôlées ce qui peut surchauffer le poêle et le conduit.
Dans ce cas, isoler la poêle à bois est dans l’objectif de protéger le mur des propagations des rayonnements thermiques. Ces derniers qui sont des facteurs susceptibles de causer des incendies, de brûler et d’endommager tout ce qui se trouve à proximité. 

Bien installer son poêle à bois

Selon une réglementation de positionnement, une distance de sécurité doit toujours être maintenue entre le poêle et un mur combustible. Généralement, la distance minimale exigée entre la conduite et la paroi doit être trois fois du diamètre du conduit. Pourtant, à la mise en place d’une plaque ou autre protection thermique, l’intervalle minimal est de 20 cm. 

Parfois, à la connaissance des matières de fabrication de leurs produits, les entreprises marquent au sein des modes d’emploi, les limites à ne pas franchir en matière de distance. Il est courant que les concepteurs adaptent les mesures selon les qualités des parois inflammable ou non. Pourtant, si vous avez déjà fixé un emplacement idéal pour votre poêle à bois, vous pouvez toujours opter pour des habillements muraux afin de diminuer tout risque d’incident.

Comment habiller le mur derrière un poêle à bois ?

Plusieurs possibilités s’offrent à vous.

 

Esthétisme et sécurité !

Le parement en briquette

Les briques réfractaires sont conçues pour protéger de la chaleur. Par leurs propriétés, ces matériaux peuvent préserver jusqu’à une température de 1700 °C. Toutefois, les briquettes ne se contentent pas d’inhiber la chaleur, mais elles retiennent cette dernière, dans l’objectif de la renvoyer d’une manière lente.

Cette conservation de chaleur promet un autre côté pratique à la briquette qui est économique vis-à-vis de l’emploi des énergies de chauffage. Elles sont même capables de maintenir le foyer au chaud quelques heures après que le chauffage soit éteint. Sur le plan esthétique, les briquettes réfractaires renvoient généralement un feeling cocooning et une touche d’authenticité dans votre intérieur. 

Le parement en béton cellulaire

Au même titre qu’un parpaing ordinaire, le parement en béton cellulaire est un matériel résistant. Les ouvrages en béton cellulaire sont même inflammables et inhibent la chaleur ainsi que les gaz toxiques. Le parement offre une température ambiante au mur grâce à sa conductivité thermique faible. Le mur en béton cellulaire ne jaunit pas et ne se fissure pas.

Même à 1200 °C, un mur en béton cellulaire reste intact et la chaleur ne cause aucune déformation sur le mur.

La plaque de protection murale

C’est la meilleure option d’isolation thermique d’intérieur. Il s’agit d’un panneau anti-rayonnement fait à partir de silicate de calcium ou de laine de roche. Ces matières peuvent définitivement bannir le rayonnement thermique et vous pouvez même rapprocher votre poêle à 20 cm près du mur sans aucune présentation de risque. Avec leurs effets radiant à la surface de la plaque, les plaques murales peuvent également restituer la chaleur par un rayonnement lent.

Sur le plan esthétique, vous aurez le libre choix entre la couleur et la forme de la plaque. Certaines possibilités permettent même de personnaliser votre panneau selon le thème convoité dans votre espace intérieur. De plus, vous aurez moins de travaux, juste une pose simple avec de la colle ou des vis. Non seulement vous assurez la sécurité de votre maison, mais vous ajoutez également une petite touche moderne, selon votre goût. 

Conclusion

Durant les périodes hivernales, se procurer des moyens de chauffage est indispensable. Pourtant, rien ne vous oblige à opter pour l’ électricité.

Les poêles à bois sont à la fois performants et authentiques. Même si leur emplacement est à surveiller, les habillages muraux peuvent vous éviter tout risque de surchauffe et rajoutent une petite touche de décoration authentique à votre intérieur. Votre choix peut se porter entre le parement en briquette, celui en béton cellulaire ou les plaques à isolation thermique.

Articles qui peuvent vous interesser :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici