Quelles races de coccinelles choisir selon les ravageurs ciblés dans votre jardin ?

Auteur :
Categorie :
Si vous souhaitez vous débarrasser des mauvaises herbes qui ont envahi votre jardin ou potager sans utiliser de produits chimiques, afin de pouvoir jouer dans un casino en ligne, alors vous êtes au bon endroit. Après tout, nous vous dirons quels agents de désherbage naturels et biologiques sont efficaces pour tuer les mauvaises herbes, car de nombreux joueurs de casino en ligne les utilisent déjà. Naturellement, lorsqu’il s’agit de se débarrasser des mauvaises herbes, les jardiniers expérimentés pensent immédiatement au vinaigre blanc, au sel et au liquide vaisselle, un désherbant surpuissant que l’on peut découvrir même en jouant dans un casino en ligne casinosonlinegambling.info.
Nous fournissons à nos clients qui jouent dans les casinos en ligne des informations sur les règles générales relatives au temps de suspension des correctifs auto-nivelants. Sur notre site Internet, vous découvrirez non seulement le temps de séchage d'un patch autonivelant ou les facteurs d'affaissement, mais également l'actualité sportive préférée de tous https://shoptcf.com/. La tenue du patch dépend du produit utilisé, de l'humidité, de la hauteur, de la température, de l'environnement et de la poudre que les amateurs de casino en ligne peuvent ajouter au patch.

Dans votre jardin, certaines plantes peuvent être attaquées par des ravageurs. Lassé des produits chimiques qui abîment votre jardin et la nature en général, vous avez décidé de vous tourner vers une solution plus écologique : les coccinelles. En effet, ces insectes se nourrissent de nombreux parasites végétaux : cochenilles, pucerons, acariens, aleurodes… Les coccinelles sont de précieuses alliées pour protéger vos plantes sans avoir recours aux pesticides. De plus, elles vous permettent de préserver la biodiversité dans votre jardin.

Par contre, il n’est pas aisé de savoir laquelle des 5 000 espèces de coccinelles existantes correspond à votre besoin. Chacune ayant ses préférences alimentaires, elles n’ont pas la même efficacité sur vos plantes et il convient de bien les choisir selon le parasite que vous souhaitez éliminer. Il convient donc, en premier temps, d’identifier le ravageur ciblé. Ensuite, vous pourrez choisir la race de coccinelle la plus adaptée selon celles que nous vous présentons dans cet article.

Les coccinelles contre les pucerons

Ces insectes piqueurs-suceurs se nourrissent de la sève de vos plantes. De ce fait, leur présence les abîme, les déforme, les affaiblit et favorise la transmission des maladies. Ils sont également à l’origine de la production de miellat, une substance sucrée qui attire les fourmis et favorise le développement de la fumagine (un champignon noirâtre sur les feuilles). En somme, leur impact négatif est lourd et vous avez d’autant plus de raisons de vous en débarrasser. Heureusement, les coccinelles les plus communes en France s’en nourrissent.

La coccinelle à sept points

Pour lutter contre les pucerons, la coccinelle à sept points (Coccinella septempunctata) est la plus utilisée et la plus reconnue.

coccinelle Coccinella septempunctata

Cette coccinelle est celle que l’on rencontre le plus souvent, rouge avec sept points noirs sur les élytres. Elle mesure environ 6 mm de long et peut vivre jusqu’à un an. À l’âge adulte, elle est capable de consommer jusqu’à 80 pucerons par jour, mais ses larves sont encore plus voraces. Sa période d’activité majeure s’étend du printemps à l’automne, puis elle hiberne sous les écorces, les pierres ou les feuilles mortes.

La coccinelle à deux points

Cette autre coccinelle se révèle également très efficace contre les pucerons. La coccinelle à deux points (Adalia bipunctata) ressemble beaucoup à sa voisine à sept points (mais pas en tous points).

coccinelle Adalia bipunctata

Elle est à peine plus petite, avec ses 5 mm de long, mais sa durée de vie est double : elle peut vivre jusqu’à deux ans. Plus vorace, elle peut manger 130 pucerons par jour à l’âge adulte et ses larves sont tout aussi gourmandes. Comme la coccinelle à sept points, elle est active de mars à octobre et hiberne en hiver.

Si vous ne savez pas où acheter vos coccinelles mangeuses de pucerons, nous vous conseillons la fiabilité des larves de coccinelles Coccifly®. Ce mélange de larves à deux points et à sept points assure une productivité mêlant les avantages de ces deux espèces proches. Au vu du mécontentement de certains utilisateurs, nous avons effectué nos propres essais, et visiblement il suffit de suivre à la lettre les indications du fabricant pour optimiser la performance de ce traitement naturel. Si vous avez un doute, référez-vous aux conseils d’installation transmis dans la dernière partie de cet article.

Les coccinelles contre les cochenilles

Comme les pucerons, ces insectes piquent vos plantes pour se nourrir de leur sève. Leur carapace les protège et les rend difficiles à éliminer, alors qu’elles provoquent des dommages à la végétation : affaiblissement, jaunissement et chute des feuilles. Elles produisent aussi du miellat qui attire les fourmis. Malgré leurs similitudes avec les pucerons, ce ne sont pas les mêmes espèces de coccinelles qui sont à privilégier pour vous en débarrasser.

La coccinelle australienne

La coccinelle la plus efficace contre les cochenilles est sans aucun doute la coccinelle australienne (Cryptolaemus montrouzieri).

coccinelle Cryptolaemus montrouzieri

Cette coccinelle noire arbore une couleur orange au niveau de la tête et au bout de ses élytres. Elle mesure environ 4 mm de long et peut vivre six mois. Chaque jour, elle peut consommer jusqu’à 30 cochenilles mais ses larves sont davantage voraces. La coccinelle australienne est active toute l’année même si elle préfère les températures supérieures à 15°C.

La coccinelle cardinale

Cette espèce s’avère toute aussi utile contre les cochenilles. La coccinelle cardinale (Rodolia cardinalis) est rouge avec six points noirs.

coccinelle Rodolia cardinalis

On la différencie des deux premières par la forme de ses taches et par sa petite taille : elle mesure environ 3 mm de long. De plus, elle arbore un dessin noir en forme de croix sur le pronotum (entre l’élytre et la tête). Sa durée de vie est d’un an et elle consomme jusqu’à 50 cochenilles par jour.

Les coccinelles contre les acariens

Les acariens sont des arachnides microscopiques qui se nourrissent, eux aussi, de sève végétale. Ils provoquent ainsi des décolorations, des déformations et des nécroses à vos plantes, tout en étant à l’origine de la transmission de certains virus. Parmi les trois parasites cités, les acariens sont les plus difficiles à détecter, car ils se cachent sous les feuilles ou dans les fleurs.

La coccinelle à bandes transverses

La plus efficace des coccinelles pour lutter contre les acariens est la coccinelle à bandes transverses (Stethorus punctillum).

coccinelle Stethorus punctillum

Noire avec de petits poils jaunes, elle mesure 1,5 mm de long et ne vit que 3 mois. Elle peut faire disparaître 20 acariens par jour. Sa période d’activité et son hibernation sont identiques à ses consœurs.

La coccinelle à points blancs

Cette autre race de coccinelle, rouge à points blancs, prouve également son efficacité contre les acariens. La coccinelle à points blancs (Oenopia conglobata) mesure environ 4 mm de long et peut vivre 1 an. Sa consommation d’acariens quotidienne s’élève à une cinquantaine.

coccinelle Oenopia conglobata

Recommandations et mises en garde

Les coccinelles sont des êtres vivants, il faut absolument respecter certaines règles simples pour assurer l’efficacité du traitement et garantir leur survie.

  • N’utilisez pas de coccinelles sur vos plantes si vous n’avez pas de parasites, car elles n’auront pas assez à manger et mourront rapidement. Les larves de coccinelles peuvent être utilisées dès que vous voyez apparaître un premier foyer de pucerons. S’il y en a peu, commencez par en adopter une petite poignée.
  • Optez pour ce traitement seulement pendant les périodes préconisées (de mars à juin) car la température doit être supérieure à 12°C pour profiter de l’efficacité des coccinelles. Certes, elles sont actives de mars à octobre. Mais à partir de juillet, vous risquez de les voir se faire chasser ou manger par d’autres parasites.
  • Installez les larves immédiatement à réception de votre colis, conçu et conditionné pour transporter ces êtres vivants. Elles sont généralement emballées avec de la nourriture et un support pour garantir leur survie pendant le transport, mais elles demeurent très fragiles à ce stade de développement. Vous devez alors les poser par temps calme et en journée, le temps qu’elles sortent tranquillement de la boîte.
  • Faites attention à l’éventuelle présence d’autres insectes qui viendront empêcher les coccinelles de mener leur mission à bien. Par exemple, s’il y a invasion de fourmis, celles-ci vont chasser les coccinelles pour se nourrir du miellat des pucerons. Les oiseaux et les araignées sont également des prédateurs courants pour les coccinelles, et certains champignons peuvent les infecter.

💡 Bon à savoir : les coccinelles se nourrissent de l’intérieur des parasites et laissent leur carcasse. Les restes de leurs repas ne sont pas à confondre avec des parasites vivants et actifs.

En somme…

Les coccinelles représentent une alternative saine et écologique aux produits chimiques pour combattre les ravageurs dans votre jardin. De plus, cette technique naturelle évite de se confronter à la résistance développée par certaines espèces. En outre, si vous avez des enfants qui vivent avec vous ou viennent souvent vous voir, ils seront ravis de pouvoir admirer ces jolies coccinelles dans votre jardin !

Une fois le nuisible identifié sur vos plantes, vous saurez sélectionner la race de coccinelle dont vous avez besoin. Commandez ensuite votre boîte de larves et vous n’aurez plus qu’à les répartir autour des nuisibles. Laissez ensuite les coccinelles se nourrir. C’est gagnant-gagnant : vous leur fournissez leur nourriture de prédilection, elles vous débarrassent du nuisible qui attaque votre jardin.

Vous pouvez aussi faire le choix d’attirer des coccinelles sauvages, mais votre réussite n’est pas garantie. Certaines fleurs mellifères, comme les capucines, les cosmos ou les soucis, peuvent produire l’effet escompté. Mais si vous choisissez de procéder ainsi, il faudra vous armer de patience ! En achetant vos larves prêtes à l’emploi, vous êtes assuré de les recevoir en moins d’une semaine. Une fois installées, les larves se transforment rapidement en nymphes, puis en adultes, et donnent naissance à de nouvelles larves tout en continuant à se nourrir de pucerons. Même au stade larvaire, elles seront très productives, puisqu’elles mangent davantage de pucerons afin d’assurer leur développement. Ce cycle de vie assure la durabilité de la protection de vos plantes. Simplement, naturellement.

Jean Claude
Jean Claude
Jeune retraité du second oeuvre. J'avais une entreprise de rénovation. Nous nous occupions de tout ce qui était sol, cuisine, salle de bain, mur et plafond.

Articles qui peuvent vous interesser :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici