Le lys asiatique

Auteur:

Categorie :

Le lys asiatique est une plante bulbeuse d’une beauté exceptionnelle qui ne laisse personne indifférent. Si vous désirez faire la culture de cette plante, il est judicieux d’avoir une idée sur les conditions favorables à cette culture.

Que faut-il savoir pour bien faire sa culture ?

Le lys asiatique est une plante vivace et rustique qui donne toujours l’envie d’en planter chaque fois qu’on a l’occasion d’en admirer un. Cette plante aux fleurs en étoile d’une finesse exceptionnelle, occupe généralement une place de choix dans les bouquets. Alors, si vous désirez faire pousser ce bulbe chez vous, découvrez dans ce que vous devez savoir pour réussir parfaitement votre culture.

Comment se présente le lys asiatique ?

Le lys asiatique est une plante qui subjugue par ses couleurs variées et sa forme. Ses pétales très caractéristiques adoptent le plus souvent une belle forme en étoile dont l’ouverture est vers le haut.

En dehors de la forme étoile, il adopte plusieurs autres formes qui le rendent attirant. Ses couleurs varient également du blanc au rose, au rouge, au jaune en passant par la couleur orange. Mais, il est à noter que la diversité de la couleur et de la forme du lys asiatique sont en fonction du type d’espèce.

La tige du lys qui est recouverte de petites feuilles étroites peut atteindre jusqu’à un mètre de hauteur. Au sommet de cette plante, on retrouve une ou plusieurs fleurs qui peuvent être horizontales, en turban, dressé et en coupe.

En ce qui concerne le bulbe du lys asiatique, il est recouvert d’écailles très charnues et c’est d’ailleurs l’une des principales caractéristiques de cette plante. Comme tout bulbe, celui du lys asiatique développe de nombreuses racines à la base. Mais, la particularité de ce bulbe, est qu’il a la capacité de développer en plus des racines à sa base, d’autres racines sur le haut.

Ces racines qui se développent sur le haut sont dites des racines adventives. C’est à cause de cette particularité que la plante nécessite une plus grande profondeur de sol contrairement aux autres bulbes à fleurs qui demandent que quelques centimètres de profondeur.

Une autre authenticité du lys asiatique est qu’il n’est pas mellifère, donc les abeilles n’exploitent pas. Pour réussir la culture du lys asiatique, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte. L’un d’entre eux est de connaître la période favorable à sa culture.

Quelles sont les périodes de l’année favorable à la culture du lys asiatique ?

En octobre ou en automne

La première période favorable à la culture du lys asiatique est en octobre, c’est à dire en automne. C’est la période au cours de laquelle le dipladénia dévoile ses fleurs blanches, rouges ou roses. Pendant cette période de l’année, le sol est facile à travailler. Mettre en terre le lys asiatique en cette période de l’année lui permettra de bien développer ses racines dans le sol avant l’arrivée de l’hiver. Si vous plantez à cette période, vous obtiendrez une belle floraison à partir du mois de mai de l’année suivante.

Au début du printemps

La deuxième période de l’année qui est reconnue comme favorable à la culture du lys asiatique commence du début du mois de mars et prend fin mi-avril, c’est-à-dire au début du printemps. Si vous choisissez cette période, alors vous aurez une floraison un peu plus tardive, vers mi-juin ou juillet.

Quelle que soit la période de plantation choisie, vous obtiendrez une belle floraison. Mais, pour un bon développement de la plante, il faut enterrer le bulbe à 15 centimètres de profondeur et 20 centimètres de distance. Aussi, la plantation doit se faire dans un sol bien ameubli et préalablement enrichi d’une bonne pelle de compost.

Quels sont les types de plantation du lys asiatique ?

Pour la plantation du lys asiatique, on peut adopter deux modes de culture à savoir la culture en terre et la culture en pot.

La culture en terre

Le lys asiatique est une plante qui peut trouver sa place en terre. Contrairement à certaines plantes qui ont une grande exigence en termes de qualité du sol, le lys asiatique est bien loin d’être une plante exigeante.

Toutefois, il est d’une importance capitale d’avoir une attention particulière sur le drainage du sol parce que le développement de la plante en dépend. En effet, pour un développement optimal de la plante, le lys asiatique doit être mis en terre dans un sol bien drainé avec une bonne teneur en humus.

Généralement, tous les sols n’ont pas la même teneur pour favoriser un bon développement. Si vous disposez d’un sol moins riche, vous pouvez améliorer sa qualité en le mélangeant avec un terreau de feuilles.

Pour obtenir un développement beaucoup plus rapide de votre lys, vous pouvez également enrichir votre sol en le mélangeant avec du sable. Aussi, l’emplacement est un facteur déterminant dans le développement de la plante. Il est alors indispensable de bien choisir le milieu dans lequel il pourra facilement bénéficier d’assez de soleil et d’être protégé du vent fort.

En ce qui concerne la profondeur du sol qu’il faut pour un bon développement, la plante bulbeuse doit être enterrée à environ 15 à 20 cm. Chaque trou doit être distancé de 20 cm minimum pour éviter tout encombrement. Si tous ces éléments sont réunis, vous avez la garantie d’un bon développement et d’une floraison époustouflante.

La culture en pot

Disposant d’un sol qui ne permet pas de faire la culture de lys, il faut donc se résoudre à opter pour une plantation en pot. Alors, pour une culture en pot, il est recommandé d’opter pour un grand pot avec le fond percer. Vous pouvez le percer vous-même si le pot que vous disposez ne l’st pas. Par la suite, il faut mettre dans le pot un mélange de quantité égale d’une bonne terre, du terreau et du sable.

Aussi, votre pot ne doit pas se retrouver à côté de la cheminée, du radiateur ou de toute autre source de chaleur parce que cela desséchera la plante. L’endroit idéal à choisir est le balcon ou la fenêtre, car cela permettra à la plante de bénéficier de la lumière naturelle du jour.

Comment procéder à l’entretien du lys asiatique ?

La mise en terre ou en pot du lys asiatique n’est pas l’étape finale pour obtenir une belle floraison. Il reste l’entretien qui constitue le véritable travail permettant d’obtenir une floraison parfaite.

Ainsi, pour assurer un entretien efficient de la plante, il est idéal de commencer par la pose d’un paillis constitué de tonte de gazon, d’écorce, de paille ou de feuilles dans le but de conserver la fraîcheur de la terre. Aussi, il faut que l’arrosage de la plante bulbeuse soit régulier.

Très souvent pendant la floraison, la tige n’arrive pas à supporter le poids de la fleur, ce qui se caractérise par une tige courbée pendant la floraison. Vous pouvez éviter cela en posant des tuteurs pour maintenir la tige bien droite depuis sa croissance.

Pour finir, ayez le réflexe d’enlever les fleurs qui se fanent ou qui sont endommagées par les insectes. Cela permet une reconstitution des réserves de bulbe.

Conclusion

En résumé, le lys asiatique est une plante bulbeuse exceptionnelle qui soumet bon nombre de personnes à sa beauté. Il est présent en hiver chez plusieurs jardiniers et occupe une place de choix dans les bouquets estivaux. A l’observer, il donne l’envie de faire sa culture chez soi. Mais, pour la réussir cette, il faut mettre en terre ou en pot le lys asiatique en automne ou au début du printemps. La réussite de cette culture réside dans l’entretien qui est indispensable.

Articles qui peuvent vous interesser :

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici